Blog

Quelles-sont les conséquences de la perte d’une ou plusieurs dents sur le vieillissement prématuré ?

La perte d’une dent n’est pas forcément due à une mauvaise hygiène dentaire. Une maladie parodontale ou un accident peuvent en être une conséquence. Il faut aussi ajouter l’état de santé, la consommation d’alcool, de tabac ou de soda.
L’absence d’une ou de plusieurs dents à un impact direct sur l’équilibre de l’ensemble de la dentition. Cela crée également des problème au niveau de la mastication et perturbe l’élocution. L’os qui n’est plus sollicité par des racines fond très rapidement et provoque un déchaussement progressif des dents à coté et peut se propager dans toute la mâchoire.
La conséquence esthétique de la perte des dents.
Lors de la perte des incisive ou des canines, l’impact esthétique est immédiat et les conséquences sur le bien-être et le travail peuvent être dramatiques. Dans le cas des dents « invisibles », molaires ou prémolaires, l’impact esthétique n’est pas immédiat mais peut avoir de lourdes conséquences par la suite. En effet, les joues se creusent et des rides apparaissent plus visibles. Les lèvres sont moins galbées du fait que la mâchoire du bas remonte, et le visage paraît plus vieux. C’est souvent une dizaine d’années « visibles » que l’on perd à cause du non-remplacement des dents !
Quelle solution lors de la perte d’une dent ?
Aujourd’hui, le remplacement d’une dent par un implant dentaire semble être la meilleure solution, quant au confort sur le long terme. Grâce aux implants, on peut même remplacer la dentition complète avec les bridges complet sur implants, ce qui évite d’avoir recours aux inconfortables prothèses amovibles, qui bougent et qui peuvent entrainer des réflexes vomitifs.

L’implant dentaire peut-il être compété par un dent provisoire directement après sa pose?

Il est impératif avant toute opération de mesurer la quantité d’os ainsi que sa qualité lors d’un scanner dentaire. Ces précisions permettrons aux chirurgiens-dentiste de choisir le meilleur implant dentaire adapté à l’opération.
Dans certains cas, la mise en charge de l’implant directement après l’opération n’est pas souhaitable car elle pourrait perturber l’intégration dans le bloc osseux. Les mouvements latéraux perturbent la cicatrisation osseuse et développement l’apparition de tissus fibreux. Il existe donc un réel risque de voir tomber l’implant. Le port d’une prothèse amovible transitoire est conseillé. Cependant, il est très difficile de généraliser ce protocole à l’intégralité des patients. En effet, la cicatrisation est propre à chaque individu. Du coup, la mise en charge immédiate de l’implant ainsi que sa réussite sont la conséquence de l’expérience du chirurgien-dentiste.
Dans le cas du remplacement complet des dents par un bridge complet sur implants, il est possible de procéder à la mise en charge immédiate des implants et donc de repartir directement après la chirurgie avec des dents fixes. La nature même du bridge ainsi que la répartition des implants (de 6 à 8 en moyenne) sur la mâchoire permet une répartition des forces qui ne nuit pas à la bonne intégration des implants.

Quel-est l’intérêt de réaliser un scanner dentaire ?

Le cone-beam, dernier né de la gamme des scanners dentaires, permet une meilleure précision dans les détails intra-osseux qui vont permettre un diagnostique complet en ce qui concerne les sinus et les nerfs suivant les normes internationale DICOM (Digital Imaging Communication in Medicine). Indispensable dans le diagnostic des infections de l’os et des racines, il permet de reconstruire en 3 dimensions les 2 mâchoires et les nerfs passant dans l’os.
En chirurgie dentaire et implantologie, le scanner permet une meilleure précision du geste et déterminant la longueur de l’implant, son diamètre et sa position.
L’exposition aux rayons X est également très faible par rapport aux scanners classiques tout en étant plus rapide et précis. Moins de 20 secondes seront nécéssaires afin d’obtenir un panorama complet des 2 arcades.

Ressent-on de la douleur lors de la pose d’un implant dentaire ?

Lorsque l’on parle d’implant dentaire, de nombreux patients nous disent avoir peur de la douleur que la pose peut engendrer. Pour poser un implant, le chirurgien-dentiste doit pratiquer une intervention chirurgicale, et cet acte n’est donc pas anodin, même s’il est pratiqué tous les jours avec succès. C’est plus un léger désagrément qu’une réelle douleur qui est ressenti, comme lors d’une extraction dentaire par exemple. Il faut cependant maîtriser correctement cet acte chirurgical, et avoir de l’expérience pour le pratiquer. Raison pour laquelle nous avons décidé de collaborer avec des chirurgiens-dentistes renommés.
La sédation consciente est également une technique éprouvée qui permet de ne ressentir absolument aucune sensation pendant les actes chirurgicaux. Les effets se dissipent totalement 10 minutes après l’intervention.